Votre expert en élévation & manutention

Performances des chariots élévateurs frontaux : comment choisir sa motorisation ?

Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

Quels sont les critères de performance d’un chariot élévateur frontal ?

Etat des lieux

Tout d’abord, faisons un petit tour d’horizon du marché du chariot élévateur frontal. Il y a environ 5 ans, ce sont les chariots élévateurs thermiques qui occupaient une vaste place sur le marché au détriment des versions électriques. Le respect de l’environnement, la réduction des nuisances sonores sur les chantiers urbains, sont devenues des problématiques sur lesquelles de nombreux acteurs tant sur le plan local que national interviennent de plus en plus afin de limiter des effets négatifs de la consommation de gasoil.

Depuis quelques années maintenant, le gouvernement tente de ramener le prix du gasoil non routier (GNR) au même prix que celui des particuliers. La hausse du GNR sera progressive et étalée jusqu’en 2022. Toutefois, cette mesure s’accompagne d’une aide financière octroyée par l’état dans le but de favoriser l’investissement dans des machines plus « propres » roulant à l’électricité ou à l’hydrogène.

En parallèle de nombreuses améliorations ont été effectuées sur les véhicules fonctionnant au diesel, afin de réduire considérablement, la
consommation, les émissions de particules… grâce à la mise en place de dispositifs tels que les filtres à particules, Ad Blue… Depuis le 1er janvier 2019 c’est la réglementation Stage V qui vient durcir les exigences en termes d’émissions de particules fines, notamment en visant le dioxyde d’azote particulièrement nocif.

Certains constructeurs, sont à l’initiative de modèles électriques. Cependant, suivant l’usage, la prédominance des versions diesel est incontestée. C’est ainsi que certains secteurs d’activité du BTP en sont encore aux balbutiements du tout électrique.

De nombreux développements sont réalisés afin d’apporter des solutions alternatives au diesel, comme au sein des entrepôts par exemple, dans lesquels l’énergie électrique trouve tout naturellement sa place.

L’électrique, un avenir pour tous ?

Dans les années à venir, on peut affirmer sans crainte que l’électrique gagnera encore quelques parts de marché sur son homologue thermique. La principale distinction dans l’usage de l’une ou l’autre des motorisations, se fera en fonction de l’endroit dans lequel doivent être manutentionnées les charges.

Une alternative au diesel et à l’électrique ?

On parle sans arrêt de motorisation diesel versus motorisation électrique, cependant, nous ne pouvons omettre de parler de la motorisation GPL.
Celle-ci est bien moins polluante que l’énergie diesel, elle peut être employée dans un environnement clos, à condition toutefois que celui-ci soit bien aéré. L’avantage de cette motorisation réside dans l’autonomie qu’elle confère au chariot automoteur utilisé.

Tout cela pour évoquer le fait que l’un des principaux critères de performance des chariots élévateurs est directement lié à l’énergie
requise pour le fonctionnement de ces derniers. En effet, selon l’énergie employée, les performances ne seront pas les mêmes d’un élévateur à l’autre.

D’où l’importance à accorder à la définition de vos besoins, et dans ce contexte, la prise en considération de l’environnement de travail, de la nature des charges à soulever, de la nature du terrain sur lequel devra intervenir le chariot, et de l’intensité à laquelle il devra travailler sera primordiale.

Bien que les différentes énergies soient capables d’apporter des critères de performance proches lorsque l’on parle notamment de puissance, quelques nuances sont à apportées au sein d’une même énergie. Nous allons donc évoquer la notion de puissance à travers l’énergie mais aussi le type de transmission utilisé.

La puissance délivrée par votre chariot élévateur, est à prendre en considération car elle détermine non seulement la productivité sur le terrain mais aussi l’efficience de votre matériel. Ainsi, si votre machine peut soulever tous types de charges tout en offrant le meilleur rapport productivité / consommation d’énergie, vous serez bien évidemment gagnant dans votre investissement.

La puissance chez les moteurs thermiques

La puissance de votre chariot élévateur thermique résulte en partie du type de transmission qui équipe votre matériel.

Transmission hydrostatique versus transmission à convertisseur de couple

La transmission à convertisseur de couple est fréquemment rencontrée, cependant, l’hydrostatique fait l’unanimité notamment dans certains secteurs depuis plusieurs années.

Le système à convertisseur de couple, autorise les approches lentes tout en offrant une puissance d’accélération importante, notamment dans le cas où la poussée joue un rôle majeur, lors du passage d’un obstacle par exemple. Ce type de transmission est également idéal pour la circulation sur longues distances. En revanche, la consommation instantanée de carburant va de pair avec la puissance sollicitée pour l’effort à fournir.

Quant à l’hydrostatique, il permet une gestion plus fine de l’effort, ce qui impacte notamment la précision dans les phases d’approche. L’accélération et la décélération se font ainsi en douceur. Le système hydraulique de levage peut gérer le régime du système de translation afin d’ajuster la consommation de carburant sur certains modèles. On peut ainsi privilégier puissance ou consommation en fonction des tâches à effectuer. De même, la transmission hydrostatique ne nécessite pas de pièces mécaniques telles qu’un embrayage par exemple, qui peut s’user ou se casser. Une fois de plus, selon l’application, on s’orientera davantage vers l’une ou l’autre des solutions.

De manière générale, les moteurs thermiques garantissent un excellent rapport poids / puissance, ils sont donc employés pour les utilisations intensives, et les franchissements de pentes importantes et répétitives.

Les moteurs électriques dans tout ça !

Dans certains environnements, la présence de l’électrique est indiscutable. Aujourd’hui, le critère principal à prendre en compte pour le choix de son chariot élévateur électrique, sera notamment la capacité de stockage de ses batteries puisque celles-ci alimentent le moteur électrique. Quel est l’avantage d’une motorisation électrique sur une motorisation thermique? Un nombre de pièces réduites au sein du moteur et donc un nombre potentiel de pannes fortement diminué. Un peu à l’image d’une motorisation diesel, la puissance du moteur électrique est disponible de suite. Seul petit bémol, la batterie se décharge et certaines activités comme le levage à grande hauteur ou le franchissement de pentes, exige une forte consommation d’énergie, le rendement de ce type de moteur est donc moindre.

Si l’on se penche sur le couple fourni par un moteur électrique, celui-ci est maximal quel que soit le régime. La puissance de votre machine sera naturellement assurée y compris à basse vitesse.
il vient en avant dernière position avant n’hésitez pas à contacter nos conseillers…

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous rapprocher de nos conseillers !

Partagez l’article sur vos plateformes préférées…

Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

Articles susceptibles de vous intéresser...

A propos...

Vous trouverez nos derniers articles et conseils concernant l’élévation de charges, de personnes, la manutention dans les secteurs du Bâtiment et de l’Industrie… Mais également toutes les dernières infos sur l’entreprise et ses équipes !

Désolé ! Une erreur nous empêche de confirmer votre inscription.
Super ! Vous allez à présent recevoir toute l'actualité du blog Accès Industrie.

Je veux être informé de l'actualité du blog !

Référentiel CACES 2020

Téléchargez votre référentiel CACES 2020. Découvrez tous les changements et les informations qui vous concernent.

Je veux mon référentiel !

Téléchargez votre référentiel CACES en PDF.
TÉLÉCHARGER

Suivez-nous...

Notre chaîne YouTube

Les derniers articles...